AME GÉOLOC Afficher le menu principal

GÉOLOC

Géolocalisation

GEOLOC VIDEOS

PRESENTATION DU LABORATOIRE

Le laboratoire GEOLOC mène de recherches et expertises sur les méthodes et systèmes de géolocalisation afin d’accompagner l’évolution des pratiques de mobilité et des moyens de transport. Il répond aux défis technologiques et sociétaux liés aux transitions numériques et à une plus grande connectivité de tous les acteurs du transport. Ses activités sont structurées autour de deux défis :

  • Inventer des algorithmes de géolocalisation selon une approche ubiquitaire

    • Fusion multi-capteurs « indoor/outdoor »
    • Adaptation au contexte de déplacement et au profil de mobilité Intégration de l’humain dans le développement d’algorithmiques
    • Respect de la protection des données privées dès la couche technologique
    • Fabrication de plateformes de recherche dédiées aux humains

Pour relever ses défis, GEOLOC adopte une approche pluridisciplinaire : compétences de positionnement par satellites GNSS, de traitement de signal RF, d’informatique, de robotique et de géomatique. Il s’appuie sur des partenariats académiques et industriels et accompagne la politique européenne en matière d’homologation des systèmes de localisation GNSS et d’exploitation de Galileo (applications grand public, IoT). GEOLOC participe à des projets financés par l’Europe, l’ANR, la DGA, le FUI, la Région Pays de Loire… Il contribue aussi à l’animation scientifique interne avec le co-pilotage du projet fédérateur Mobilités et Transitions Numériques et internationale avec l’organisation d’évènements internationaux (conférence IEEE IPIN).

HISTORIQUE

Le laboratoire GEOLOC a commencé à construire sa compétence en géolocalisation en menant des recherches dans le domaine de la robotique de chantier à la fin des années 1980.

A cette époque, les premiers systèmes GPS de grande précision venaient d’arriver sur le marché et l’équipe a joué un rôle majeur dans l’évaluation de leur capacité à répondre aux besoins de l’automatisation des chantiers, grâce en particulier à sa station d’essai SESSYL entre 1995 et 2005.

Quand elle a changé de domaine d’application en 2005 en passant des chantiers routiers au transport routier, l’équipe s’est alors intéressée aux technologies GNSS pertinentes pour ce nouveau domaine, c’est-à-dire le GNSS différentiel et le GNSS hybridé avec des capteurs embarqués ou des cartes numériques. Grâce à son implication dans un grand nombre de projets de recherche nationaux (ARCOS, ANR-CityVIP…) ou européens (GIROADS, CVIS, SAFESPOT…), elle a su se faire reconnaître par les communautés du transport, de la robotique mobile et des GNSS pour sa compétence à l’interface de ces 3 domaines.

Après avoir été active exclusivement sur le positionnement des véhicules routiers, l’équipe, devenue entre-temps Laboratoire GEOLOC, a lancé en 2012 une nouvelle activité sur les aspects positionnement des piétons. Cet élargissement conduit le laboratoire à concevoir des approches qui accompagnent le voyageur dans l'ensemble de ses déplacements : motorisés/doux, quelquesoit le milieu : dedans/dehors sans violation de la vie privée ni dépendance à une infrastructure potentiellement privée ou défaillante. Il s'agit de concevoir une approche ubiquitaire de la géolocalisation.