AME GÉOLOC Afficher le menu principal

GÉOLOC

Géolocalisation

NEWS

Runner-Up Best Paper at IPIN conference in Japan for the research on "Pedestrian Track Estimation with Handheld Monocular Camera and Inertial-Magnetic Sensor for Urban Augmented Reality" by Nicolas Antigny, Myriam Servières and Valérie Renaudin.

PRESENTATION DU LABORATOIRE

Le laboratoire GEOLOC a commencé à construire sa compétence en géolocalisation en menant des recherches dans le domaine de la robotique de chantier à la fin des années 1980.

A cette époque, les premiers systèmes GPS de grande précision venaient d’arriver sur le marché et l’équipe a joué un rôle majeur dans l’évaluation de leur capacité à répondre aux besoins de l’automatisation des chantiers, grâce en particulier à sa station d’essai SESSYL entre 1995 et 2005.

Quand elle a changé de domaine d’application en 2005 en passant des chantiers routiers au transport routier, l’équipe s’est alors intéressée aux technologies GNSS pertinentes pour ce nouveau domaine, c’est-à-dire le GNSS différentiel et le GNSS hybridé avec des capteurs embarqués ou des cartes numériques. Grâce à son implication dans un grand nombre de projets de recherche nationaux (ARCOS, ANR-CityVIP…) ou européens (GIROADS, CVIS, SAFESPOT…), elle a su se faire reconnaître par les communautés du transport, de la robotique mobile et des GNSS pour sa compétence à l’interface de ces 3 domaines.

Après avoir été active exclusivement sur le positionnement des véhicules routiers, l’équipe, devenue entre-temps Laboratoire GEOLOC, a lancé en 2012 une nouvelle activité sur les aspects positionnement des piétons. Cet élargissement conduit le laboratoire à concevoir des approches qui accompagnent le voyageur dans l'ensemble de ses déplacements : motorisés/doux, quelquesoit le milieu : dedans/dehors sans violation de la vie privée ni dépendance à une infrastructure potentiellement privée ou défaillante. Il s'agit de concevoir une approche ubiquitaire de la géolocalisation.

Nos recherches visent aussi à rapporcher l’objectif d’améliorer la localisation de celui d’intégrer les spécificités des usages que ce soit au niveau des besoins d’assistance à la mobilité, des performances minimales de localisation requises pour les nouveaux services de mobilité ou des besoins d’observation pour en évaluer leurs impacts.

Deux thèmes structurent les recherches :

  • « Approche ubiquitaire de la géolocalisation »,
  • « Définition et évaluation des performances de la localisation par rapport aux besoins dans les ITS ».